Vous êtes ici : Bien choisir son courtier : nos conseils > Courtier en Crédits > Courtier en Leasing Auto > Quelle différence entre un courtier et un mandataire auto ?

Quelle différence entre un courtier et un mandataire auto ?

Quelle différence entre un courtier et un mandataire auto ?

Les professions de courtier automobile et de mandataire automobile sont assez proches. Toutes les deux désignent des professionnels de la vente de véhicules, et plus précisément des intermédiaires dont la mission est de rechercher pour un client, un particulier ou un professionnel, un véhicule neuf ou d’occasion qui correspond à ses souhaits. Le courtier automobile et le mandataire automobile ont aussi tous les deux comme objectif de proposer à leurs clients des véhicules au meilleur prix, souvent jusqu’à 40 % en dessous des prix du marché automobile. Néanmoins, les procédés employés pour mener à bien leur mission par ces deux intermédiaires qui œuvrent sur le marché automobile diffèrent sur la forme.

Le mandataire automobile achète le véhicule pour son client

Un mandataire automobile désigne un professionnel qui joue un rôle d’intermédiaire. Son métier consiste en effet à rechercher un véhicule neuf ou d’occasion pour le compte d’un tiers (appelé le mandant), soit un particulier, soit un professionnel. Sa mission est notamment de trouver une voiture à un prix plus intéressant que sur le marché traditionnel de l’automobile.

Pour trouver le véhicule qui correspond le mieux aux demandes de ses clients, le mandataire auto fait jouer ses réseaux sur le marché de l’automobile. Il est ainsi en contact avec des concessionnaires ou des constructeurs automobiles avec qui il négocie par exemple des véhicules invendus. Un mandataire automobile peut aussi mener ses recherches de véhicules à l’étranger, plus précisément dans les pays de l’Union européenne, notamment au sein de certains d’entre eux où les conditions commerciales appliquées lui permettent d’obtenir des prix plus concurrentiels qu’en France.

C’est pourquoi les mandataires auto ont le vent en poupe. De nombreux clients recherchent en effet à acheter un nouveau véhicule à prix compétitif.

Une fois le véhicule souhaité par le particulier ou le professionnel qui fait appel à ses services, et après avoir négocié son prix auprès de son fournisseur, le mandataire auto achète directement le véhicule. C’est en effet lui qui le revend ensuite à son client. Cet intermédiaire cède donc le véhicule qu’il a acheté à un prix intéressant à ces clients, tout en appliquant une marge qui lui permet de se rémunérer sous forme de commission. Cette marge est incluse dans le prix qu’il propose à ses clients au départ de leurs relations.

Avoir recours à un mandataire auto permet ainsi aux particuliers et aux professionnels qui souhaitent acquérir un nouveau véhicule de s’exonérer de toutes les démarches, souvent ardues et qui prennent du temps, pour comparer les prix des voitures avant leur achat.

De plus, un mandataire auto présente l’avantage de s’occuper également de toutes les démarches et formalités liées à l’achat d’un véhicule (son immatriculation, la pose des plaques, sa livraison, etc.).

Le courtier automobile : un intermédiaire entre son client et les vendeurs auto

La mission du courtier automobile ressemble beaucoup à celle d’un mandataire auto. Il agit aussi en tant que mandataire d’un client, particulier ou professionnel. De la même manière, son métier consiste à rechercher pour le compte de ses clients un véhicule neuf ou d’occasion qui correspond à leurs souhaits en matière de modèle, d’année de construction, de couleur, d’options, etc., et dont le prix est beaucoup plus intéressant que ceux en vigueur sur le marché automobile classique.

Au même titre qu’un mandataire auto, le courtier auto est un fin négociateur et il dispose d’un réseau privilégié de concessionnaires ou de constructeurs pour pouvoir trouver le véhicule qui répond au cahier des charges soumis par ses clients, et au meilleur prix.

Le courtier auto s’occupe également de certaines démarches telles que l’immatriculation du véhicule, la demande de carte grise, de certificat de conformité, la pose des plaques, la livraison, etc.

En revanche, à l’inverse d’un mandataire auto, un courtier auto ne devient pas à un moment donné propriétaire du véhicule qu’il a trouvé, c’est-à-dire que ce n’est pas lui qui l’achète directement au professionnel de la vente de voitures comme un concessionnaire, un garagiste, ou un constructeur automobile par exemple. Le client d’un courtier auto finalise donc l’achat de son nouveau véhicule en direct avec le vendeur.

Un courtier auto n’intervient donc pas directement dans la transaction financière entre son client et le vendeur de voitures. Il n’a donc pas besoin, comme le mandataire auto, d’établir avec ses clients un contrat de mandat. Par contre, le courtier auto est aussi considéré comme un commerçant et doit être inscrit auprès d’une Chambre de commerce et d’industrie (CCI).

Compte tenu du procédé différent d’un courtier auto par rapport à celui d’un mandataire auto, un courtier auto ne facture que sa commission à ses clients une fois le véhicule convoité déniché. Cette commission peut prendre la forme d’une somme fixe au titre de frais de dossier ou être équivalente à un certain pourcentage du prix du véhicule qu’il a trouvé pour ses clients. Dans tous les cas, le montant de la commission d’un courtier auto est donné dès le départ au client, et il vient s’ajouter au prix du véhicule que doit régler le client du courtier auto au vendeur de son véhicule.

De fait, un courtier auto joue davantage, en tant qu’intermédiaire, le rôle d’accompagnateur. Il recherche et négocie le véhicule souhaité par ses clients, en leur nom et pour leur compte, mais ce sont ces derniers qui paient directement leur nouvelle voiture au vendeur du véhicule débusqué par le courtier auto pour ses tarifs avantageux. Le courtier auto a, dans ce sens, plus le rôle d’un conseiller ou d’un médiateur. Il ne possède pas son propre stock de véhicules, contrairement au mandataire auto.

 
 

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers