Vous êtes ici : Bien choisir son courtier : nos conseils > Courtier en Crédits > Courtier en Crédit Immobilier > Comment est rémunéré le courtier immobilier ?

Comment est rémunéré le courtier immobilier ?

Comment est rémunéré le courtier immobilier ?

Le courtier immobilier a pour rôle de négocier pour son client les meilleures conditions de financement auprès des banques. Comment est rémunéré cet intermédiaire ?

Le courtier immobilier est mandaté pour vous proposer une offre adaptée à vos besoins. De plus en plus de particuliers font appel à cet intermédiaire pour bénéficier d’un taux attractif et d’un accompagnement personnalisé. Combien coûtent les services d’un courtier immobilier ? A quel moment est-il rémunéré ? Toutes les réponses dans cet article.

Qu’est-ce qu’un courtier immobilier ?

Les emprunteurs qui souhaitent concrétiser leur projet d’achat sont libres de démarcher personnellement les banques. Toutefois, les étapes d’obtention d’un prêt immobilier nécessitent un investissement en temps et en énergie considérable.

Le courtier immobilier connaît parfaitement les politiques de financement, les lois de finances et les tarifs proposés par les banques. Ce professionnel peut vous faire profiter de nombreux avantages :

  • Un taux préférentiel pour votre crédit directement obtenu auprès des banques ;
  • Un accompagnement tout au long du projet, de la prise de contact jusqu’à la signature de l’acte d’achat ;
  • Un gain de temps sur le démarchage des établissements de crédit ;
  • Une procédure simplifiée ;
  • Des conseils personnalisés.

Si vous souhaitez passer par l’intermédiaire d’un courtier, pensez à contacter cet expert dès le début de votre projet. En effet, si vous avez déjà déposé votre dossier auprès de certaines banques, il ne pourra plus négocier auprès d’elles.

Le système de rémunération du courtier immobilier

Le système de rémunération est le même pour tous les courtiers immobiliers. Ce spécialiste est chargé de trouver pour votre compte la meilleure offre de prêt. Il ne perçoit sa rémunération que si vous retenez la solution qu’il propose. Le courtier ne peut pas vous réclamer une avance ou le versement d’un acompte qu’il vous restituerait plus tard. Autrement dit, si l’offre proposée par ce professionnel ne vous convient pas, vous ne lui devez rien.

La signature du mandat avec le courtier

En faisant appel à un courtier pour votre recherche de crédit immobilier, vous l’autorisez à vous représenter auprès des banques. Par conséquent, vous devrez signer avec lui une convention de courtage. Ce mandat de recherches mentionne toutes les obligations du courtier. Il l’autorise également à effectuer les études, démarches et négociations nécessaires auprès des établissements afin de vous proposer une offre adaptée à vos besoins. Sur ce mandat doit obligatoirement figurer le montant des honoraires de courtage exprimé en euros ou en pourcentage.

Si vous signez un mandat exclusif, veillez à examiner attentivement les conditions afin de ne pas vous retrouver pieds et poings liés à ce professionnel.

Combien coûte le recours à un courtier immobilier ?

Les courtiers en ligne et en agence perçoivent un pourcentage du montant emprunté. Leur rémunération s’établit généralement à 1 % du montant du prêt avec un plafond pouvant aller jusqu’à 6 000 euros selon les établissements. Les spécialistes qui proposent uniquement leurs services en ligne ou par téléphone se contentent le plus souvent de ce mode de rémunération, leur rôle se limitant à la simple mise en relation avec les banques. En revanche, les professionnels qui reçoivent leurs clients en agence et les accompagnent tout au long de leur projet d’achat prélèvent des honoraires compris entre 750 et 2 000 euros.

A cela s’ajoutent parfois des frais bancaires dont le montant varie en fonction des différents courtiers. Par exemple, chez Immopret, les frais bancaires sont compris entre 300 et 500 euros alors qu’ils sont inclus entre 200 et 900 euros chez Vousfinancer. En revanche, d’autres acteurs comme Cafpi, Empruntis et Meilleurtaux.com ne les appliquent pas dans la plupart des cas. Ainsi, avant de faire appel à un courtier, il est important de bien étudier les tarifs et frais applicables.

Conseils pour bien choisir son courtier immobilier

Vous souhaitez passer par l’intermédiaire d’un courtier pour trouver une offre de prêt adaptée à vos attentes ? Ces conseils vous aideront à choisir le meilleur spécialiste.

Choisissez un courtier immobilier agréé

La première étape consiste à vérifier que votre courtier est bien agréé. Pour cela, il doit avoir obtenu un diplôme de niveau 1 via l’Intermédiaire en opérations de banque et solutions de paiement (IOBSP). Le courtier immobilier doit par ailleurs être immatriculé auprès de l’Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance (ORIAS). Cette immatriculation est obligatoire pour pouvoir exercer une activité de courtage.

Le courtier doit avoir un bon réseau

Si certains professionnels préfèrent travailler avec une seule banque, d’autres multiplient les partenariats avec ces établissements. Le réseau du courtier a toute son importance puisque c’est grâce à ses partenaires que cet expert peut négocier des tarifs avantageux pour ses clients.

Exigez la transparence

Il n’est pas rare que les courtiers omettent de dire à leurs clients qu’ils auront des frais de dossier à payer à leur banque. Tous les frais doivent être clairement détaillés dans la proposition faite par le courtier ou dans le mandat signé avec lui. Ce document doit indiquer les honoraires et le montant des éventuels frais de dossier dus au prêteur.

Si le courtier demande à être rémunéré plus tôt que prévu, vous pouvez saisir la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE).

Choisissez un courtier expérimenté

Pour trouver le meilleur courtier immobilier, n’hésitez pas à faire jouer votre réseau en interrogeant vos amis ou connaissances. Les avis laissés sur Internet peuvent aussi vous aider dans votre choix. Préférez un professionnel qui justifie de plusieurs années d’expérience et vérifiez que les noms de ses partenaires apparaissent sur ses documents d’information.

Si vous choisissez un courtier en ligne, n’oubliez pas de vérifier son champ d’action. Effectivement, certaines plateformes transmettent uniquement vos coordonnées aux banques alors que d’autres vous font bénéficier d’un traitement de dossier personnalisé.

N’oubliez pas la réactivité

Le courtier choisi doit être réactif et disponible en s’intéressant de près à votre profil, votre parcours et votre projet. Avant toute chose, il doit vous expliquer précisément sa manière de fonctionner et vous détailler les différentes étapes de souscription.

Ainsi, choisir le bon courtier immobilier n’est pas chose facile. Cela implique de porter une attention particulière à son réseau, sa réputation, son expérience et son mode de rémunération.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers