Vous êtes ici : Bien choisir son courtier : nos conseils > Courtier en Crédits > Courtier en Crédit Immobilier > Comment devenir courtier en crédit immobilier ?

Comment devenir courtier en crédit immobilier ?

Comment devenir courtier en crédit immobilier ?

Le métier de courtier en crédit immobilier est en plein développement grâce à la multiplication des offres de prêt. Cet intermédiaire travaille pour ses clients et démarche les banques en leur nom afin de leur dénicher et de leur négocier l’offre d’emprunt la plus intéressante. Comment devenir courtier ? Quelles sont les missions de ce professionnel ? Quel diplôme doit-il présenter ? Quelles compétences lui sont nécessaires à l’exercice de son métier ? Combien gagne-t-il ? Faisons le point dans ce dossier.

Quelles sont les missions d’un courtier en crédit immobilier ?

Le courtier en crédit immobilier est un professionnel dont le rôle consiste à agir en intermédiaire au nom de ses clients en vue de leur obtenir un crédit immobilier. Pour ce faire, il reçoit sa clientèle et échange des propos et des documents qui lui permettent de cerner ses besoins et ses projets et de constituer un dossier solide afin de démarcher les organismes de crédit. Il accompagne ainsi ses clients tout au long du processus et démarche pour eux les établissements financiers, il négocie les offres à leur avantage, leur propose les emprunts concédés par les banques et les soutient dans le cadre de la signature finale du prêt.

Ce métier exigeant est totalement indépendant, puisque le courtier en crédit immobilier travaille pour sa clientèle et non pour les banques. Il n’est d’ailleurs rémunéré que s’il obtient satisfaction des premiers en remplissant sa mission.

Si un courtier doit être formé pour mener à bien ses fonctions et tâches, il ne peut exercer son métier sans être habilité IOBSP (Intermédiaire en opération de banque et service de paiement) et sans être immatriculé à l’ORIAS (le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance).

Un courtier peut travailler en totale indépendance, en indépendance tout en étant franchisé, ou comme salarié au sein d’un cabinet de courtiers. La plupart commencent comme salariés au sein d’un cabinet ou travaillent en indépendance sous franchise afin de s’habituer au métier et de se constituer un réseau au sein du paysage financier environnant. L’indépendance totale est généralement souhaitée plus tardivement.

Combien le courtier est-il rémunéré ?

Un courtier est rémunéré par deux voies :

  • La commission, qui est versée par les banques lorsque l’offre de prêt est acceptée et signée par les clients. Elle correspond à environ 0,7 à 1 % du montant du financement, avec un plafond préalablement fixé par l’établissement de crédit et le courtier.
  • Les frais de courtage, qui sont versés par le client pour récompenser le travail de conseil, d’étude et d’accompagnement. Ils varient le plus souvent entre 1 000 et 3 000 euros en fonction des agences. Ceux-ci ne sont pas toujours facturés aux clients, car certains courtiers ne sont financés que par les commissions bancaires. Leur intervention est donc gratuite pour leur clientèle.

Quelle formation suivre pour devenir courtier en crédit immobilier ?

Il existe plusieurs voies possibles pour devenir courtier en crédit immobilier. L’objectif étant d’obtenir une habilitation IOBSP, plusieurs solutions sont envisageables.

Les diplômes

Pour devenir courtier par l’obtention d’un diplôme, il convient de suivre une formation au minimum Bac+2 dans les domaines de la finance, de la banque et/ou de l’assurance. Il est donc possible d’obtenir l’habilitation en ayant suivi un BTS Assurance, un BTS Professions immobilières, un DUEST Banque, organismes financiers et prévoyance, ou bien un DUT Carrière juridique. Ce niveau de formation est le minimum exigé.

Pour devenir courtier indépendant ou pour évoluer au sein de son cabinet, il est recommandé de viser des diplômes récompensant des formations plus longues, comme une licence professionnelle en Banque, assurance ou finance (Bac+3) ou bien un diplôme d’École supérieure de commerce et de gestion, un diplôme d’ingénieur, un diplôme d’université de l’Institut des assurances, un diplôme de l’École nationale d’assurance ou un master professionnel en droit, assurance ou finance (Bac+5).

La validation des acquis

Pour les futurs courtiers qui ne disposent pas d’un niveau d’études suffisant, il est possible d’obtenir une habilitation par la voie de la validation des acquis de l’expérience. Pour cela, ils devront justifier d’une expérience professionnelle dans des fonctions en lien avec les opérations de banque.

Pour que ces expériences soient comptabilisées, il est nécessaire que le futur courtier ait travaillé au minimum deux années comme cadre alors des trois dernières années, ou au minimum quatre années comme non cadre au cours des cinq dernières années.

La formation professionnelle

Enfin, pour les futurs courtiers qui ne disposent d’aucun bagage dans le domaine de la banque, de l’assurance ou de la finance, il leur est possible de suivre une formation professionnelle pour obtenir leur habilitation. Cette formation d’une durée de 150 heures est dispensée par plusieurs établissements agréés, organisée par des professionnels et approuvée par le ministère de l’Économie.

De quelles compétences faut-il être doté pour devenir courtier en crédit immobilier ?

Devenir courtier et obtenir une habilitation IOBSP ne suffit pas à exercer convenablement la profession. En effet, comme pour tout métier, un bon courtier doit être doté de compétences spécifiques qui lui seront utiles dans le cadre de sa profession, au quotidien.

  • Des compétences humaines : le courtier reçoit sa clientèle et les accompagne dans l’un des projets les plus importants de leur vie. En conséquence, il se doit d’être à l’écoute, il doit savoir s’adapter à la personnalité et aux besoins de ses clients, il doit faire preuve d’empathie pour les rassurer en conséquence et se montrer agréable. En outre, le courtier accompagne et conseille, et pour ce faire, il se doit d’être bon pédagogue, d’être clair et précis dans ses propos, mais aussi transparent, car le domaine du crédit immobilier peut faire peur et être totalement flou pour la plupart de ses clients.
  • Des compétentes commerciales : outre les compétences financières, le courtier en crédit immobilier se doit de dénicher la bonne offre pour ses clients. Il doit donc savoir démarcher et négocier à leur avantage auprès des organismes de crédit. Il lui faut pour cela savoir convaincre et se montrer prêt à tout pour remplir sa mission.
  • Des compétences techniques : le domaine de la finance est en constante évolution. Le courtier doit pouvoir accompagner ses clients en leur expliquant les méandres du produit complexe qu’est le crédit immobilier. Mais il doit également se tenir informé des nouveautés, de l’évolution de marché et des produits financiers proposés par chaque établissement financier afin de démarcher sans perdre de temps les enseignes qui seront à même de répondre aux besoins de ses clients.
 
 

Comparateur Crédit Immobilier
En moins de 2 minutes, découvrez les meilleures offres. Gratuit et sans engagement !

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Autres dossiers

  • Comment est rémunéré le courtier immobilier ? Comment est rémunéré le courtier immobilier ? Le courtier immobilier a pour rôle de négocier pour son client les meilleures conditions de financement auprès des banques. Comment est rémunéré cet intermédiaire ?Le courtier immobilier est...
  • Qui paye le courtier pour un prêt immobilier ? Qui paye le courtier pour un prêt immobilier ? Le courtier est un professionnel de plus en plus sollicité par les Français en recherche d’un crédit immobilier. Il faut dire que ses services font gagner un temps précieux à sa clientèle. Le...